Catégories
Achat Paris Immobilier

Acheteur recherche crédit

Tout commence par une recherche de crédit immobilier. Cela est souvent le cas mais les restrictions imposées par la banque de France sur l’endettement des français a rendu cela encore plus vrai. Pour s’en convaincre (s’il le faut toujours), tous les chasseurs d’appartement nous l’ont rappelé dès notre premier entretien.

Obtenir un crédit immobilier?

Il faut donc repartir sur l’exercice de rigueur: regarder le taux d’endettement (loyer+emprunts / salaire+revenus fonciers) et preparer tous les documents qui vont bien. Une bonne nouvelle est arrivée avec la remontée du taux d’endettement maximal à 35% au lieu de 33%. Ce n’est pas grand chose mais ca peut toujours aider. La spreadsheet a ete faite, les infos exportées d’ez-Balance. Tout est calculé et nous sommes bons: en dessous des 35% et même des 33%. Trouver un financement devrait donc être une formalité!

L’option banque

Nous nous sommes donc mis en quête d’un financement ou, plutôt, d’une confirmation que nous pouvions obtenir notre emprunt. Pour cela, deux options principales: une de nos banques en France ou un courtier.

Meme si le choix du courtier semble plus facile (la délégation a du bon), on se concentre pour le moment sur nos banques existantes. Pour la premiere, la Société Générale, c’est très simple, elle ne prête plus aux expatriés en contrat local. Bizarre pour une agence dédiée à la clientèle privée internationale mais les ordres sont les ordres et il faut croire que la FATCA continue de faire peur aux banques non-US. On se rabat donc sur la deuxième, la BRED qui nous avait déjà aidé à financer notre premier investissement. Cela fait déjà 15 jours et pas de nouvelle à l’horizon. On continue de pousser.

L’option courtier

Dans le meme temps, nous nous sommes approchés de http://www.meilleurstaux.com afin d’avoir une petite idée des taux dont on pourrait bénéficier. Tout se passe en ligne (c’est bien pratique) mais c’est après que ca se complique: Notre contact ne semble plus trop intéressé au point de ne plus répondre à nos emails pour prendre un rendez-vous téléphonique (ce qui est assez étonnant). On a tout de meme une petite idée du taux « standard »: 1%.

Du coup, on se concentre sur la banque avec laquelle nous avons déjà un emprunt et on va voir quel taux elle peut effectivement nous proposer même s’il est presque certain que ce ne sera pas 1%. On va donc continuer de relancer pour voir ou cela nous emmène (peut-être vers un courtier, des fois que le taux soit vraiment trop haut).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *