Catégories
Achat Paris Immobilier

Financement immobilier: Et la lumière fut!

après ce qui avait été, il faut bien le reconnaître, une demie victoire (mais surtout un peu une déception), il a fallu aller de l’avant. Ce qui signifiait poursuivre nos efforts sur le financement immobilier et finaliser le choix du chasseur.

De l’art d’être têtu et de ne fermer aucune porte

Puisque notre relation existante avec la banque ne nous avait pas vraiment aidé, il fallait reprendre notre bâton de pèlerin immobilier non-résident et chercher un nouveau courtier. Quelques noms nous ont été soufflés, du côté de chez Pretto et… MeilleursTaux.com (encore!). Ailleurs également, mais il fallait aussi éviter de trop s’éparpiller, avec le côté chronophage de remplir des documents tous différents accompagnés de toutes les pièces jointes et des explications requises.

L’expérience MeilleursTaux.com tourna rapidement court (décidément, un joli 3 sur 3). Si on avait désormais un contact spécialisé dans les non-résidents, il nous a été demandé de… remonter le dossier depuis le début. On se demande toujours pourquoi cela n’avait pas été transféré immédiatement. Nous aurions pu considérer si, entre-temps, Pretto n’avait pas été réactifs et revenus vers nous pour un entretien suivi d’un rendez-vous avec une conseillère, là aussi, spécialisée pour le non-résidents. L’affaire a été rapidement entendue, avec un joli taux estimé à 1.3%-1.4%. A la clef, une attestation de possibilité de financement à produire à notre chasseur immobilier. Chasseur dont la sélection s’est également achevée dans le même temps.

Passer (enfin) aux choses sérieuses

Si nous avons beaucoup parlé de la recherche de financement, la recherche de notre chasseur immobilier s’était faite en parallèle. Forts de notre expérience réussie avec eux, nous sommes d’abord retournés voir myExpat. Quelques années se sont passées avec quelques changements de business model mais ils semblent revenus au modèle initial. Modèle qui nous avait plu pour notre première acquisition avec notre manque d’expérience d’alors. Malheureusement, le montant des frais a encore augmenté (7.5% aujourd’hui). Vues notre expérience et la concurrence qui s’est développée, cela s’est révélé être vite éliminatoire. Nous avons donc privilégié la discussion avec les deux autres chasseurs, Manolia Immobilier et The Place to be. Deux références qui jouaient dans des registres similaires: chasseurs immobiliers spécialisés dans la clientèle internationale. La vraie différence étant la taille de la structure. Au final, notre choix s’est porté sur Manolia avec qui nous avons depuis signé notre mandat. Une plus petite structure mais qui nous a semblé plus à même d’être à l’écoute de nos besoins.

Entre confinement et bouleversement du marché

Ça y est, nous sommes donc prêts. Le marche a beaucoup évolué depuis le début de notre projet mais les chiffres continuent de faire sens. La pression sur Paris va-t-elle nous permettre de négocier davantage? Cela nous permettra-t-il de compenser la baisse des loyers que l’on constate sur les petites surfaces (et subit sur notre premier investissement)? Autant de questions auxquelles nous apporterons les réponses dans les prochaines semaines. Revenez donc sur le blog d’ez-Balance d’ici peu pour voir nos progrès. A très bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *